La grande FAMILLE des BRIENNE Index du Forum La grande FAMILLE des BRIENNE
Les premiers BRIENNE connus ont vécu aux alentours de 900. Aujourd'hui on les retrouve en France, Belgique, Allemagne... mais aussi ailleurs. Vous faites des recherches sur ce patronyme? Vous voudriez retrouver des cousins? Ce forum est fait pour vous
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La grande FAMILLE des BRIENNE Index du Forum -> 1-la grande famille des BRIENNE: entrez, cette porte est grande ouverte ->
CONTEXTE historique, géographique de nos familles BRIENNE
-> les COMTES de Brienne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
edouard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Mai - 20:53 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Mai - 20:53 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Mer 12 Mai - 08:26 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

Merci Edouard pour l'image de la monnaie de Jean de Brienne et merci aussi pour  son histoire, sa lignée et les explications concernant les blasons


Comme je suis un peu longue et que je veux être certaine d'avoir bien compris,
le blason que j'avais mis comme étant celui de Jean de Brienne est, en fait, celui de la maison de Brienne?
et celui que vous avez donné est son dernier blason, une fois qu'il était empereur ?
je vais changer mon article initial en conséquence et aussi le sujet "armoiries...." 
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Mer 12 Mai - 08:45 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

sur earlyblazon.com j'ai trouvé ceci





http://www.earlyblazon.com/earlyblazon/nation/france/champagne.htm
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
edouard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Mai - 09:23 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

voici une petite généalogie de Brienne
Engelbert 1er de Brienne, (*) (v. 900 - v. 969) épousa Wandalmodis de Salins, (vers 900 - ?) (Gen. 31(2),32(2),33)
(*) Aventurier qui s'empare du comté de Brienne. - Ingeltrude de Brienne (925 - ?) (Gen. 31(2),32)
- Engelbert II de Brienne, (v. 935 - ?) (Gen. 30(2))


Engelbert II de Brienne, (v. 935 - ?) (Gen. 30(2)) - Engelbert III de Brienne, comte de Brienne (vers 980 - 1035)


Engelbert III de Brienne, comte de Brienne (vers 980 - 1035) (Gen. 29(2)) épousa en 1024 Mainfreda de Sens, (vers 1000 - avant 1060) (Gen. 29(4)) (voir second mariage => Sens) - Marie de Brienne (ap. 1024 - v. 1062) (Gen. 29)
- Engelbert de Brienne, (ap. 1024 - ap. 1055) (Gen. 28(2))


Engelbert de Brienne, (ap. 1024 - ap. 1055) (Gen. 28(2)) épousa Pétronille comtesse de Joigny, (vers 1020 - ?) (Gen. 28(2))
Note : Les 2 époux ont la même mère : Mainfreda de Sens. - Gauthier de Brienne, comte de Brienne (v. 1045 - v. 1090)


Gauthier de Brienne, comte de Brienne (v. 1045 - v. 1090) épousa Eustachie de Tonnerre, comtesse de Bar-sur-Seine (vers 1040 - 1085) (Gen. 27(2)) - Mantie de Brienne ep. Foulques comte d'Anjou
- Érard comte de Brienne (v. 1070 - v. 1120) (Gen. 26)
- Milon de Brienne, seigneur de Bar sur Seine (v. 1075 - v. 1126) (Gen. 26)

Milon de Brienne, seigneur de Bar sur Seine (v. 1075 - v. 1126) (Gen. 26) épousa avant 1103 Mathilde de Noyers, (Gen. 26) - Guy de Brienne, comte de Bar sur Seine (v. 1105 - ap. 1155) (Gen. 25)


Guy de Brienne, comte de Bar sur Seine (v. 1105 - ap. 1155) (Gen. 25) épousa Pétronille-Elisabeth de Chacenay, (v. 1120 - ap. 1165 ) (Gen. 25)
- Thibaut de Brienne, comte de Bar sur Seine (v. 1145 - ?) ep. Marguerite de Salmaise,
- Ermessinde de Brienne (vers 1155 - après 1211) (Gen. 24)

Erard de Brienne, comte de Brienne (v. 1070 - v. 1120) (Gen. 26) épousa Alix de Ramerupt, (vers 1070 - ?) (Gen. 26) - Gauthier de Brienne, seigneur de Ramerupt (après 1095 - avant 1156) (Gen. 25)
- Félicité de Brienne (1106 - ap. 1178) ep. v. 1110 Simon seigneur de Broyes


Gauthier II de Brienne, seigneur de Ramerupt (après 1095 - avant 1156) (Gen. 25) épousa :
1) "Hubeline" Ou Adélaïde de Baudement, (v. 1105 - ?) - Agnès (v. 1125 - 1191) ep. Jean de Mont Saint-Jean, seigneur de Chacenay
2) N. de Nesle (1110 - 1137) (Gen. 25) , fille de Jean de Nesle, comte de Soissons - André seigneur de Ramerupt (v. 1135 - 1189) ep. Adélaïs de Traynel,
- Érard de Brienne, comte de Brienne (vers 1130 - 8/2/1191) (Gen. 24)


Érard II, comte de Brienne (vers 1130 - 8/2/1191) (Gen. 24) épousa en 1166 Agnès de Montfaucon, (vers 1150 - après 1199) (Gen. 24) - Gauthier comte de Lecce (ap. 1166 - 1205 Saint-Jean d'Acre) ep. en 1200 "Elvire" ou Marie Albine de Hauteville, Elle a les yeux crevés en 1196 sur l'ordre d'Henri VI le Cruel.
- Jean de Brienne, empereur d'Orient (vers 1170 - 21/3/1237 Paris) (Gen. 23)
- Ide de Brienne ep. Arnoul de Reynel, seigneur de Pierrefitte

Jean de Brienne, empereur d'Orient (vers 1170 - 21/3/1237 Paris) (Gen. 23) épousa :
1) le 14/9/1209 : Marie de Montferrat, reine de Jérusalem - Isabelle de Brienne, ep. Frédéric-Roger roi de Jérusalem de Hohenstaufen,
2) en 1222 Tolède : Bérengère de Castille, (vers 1199 - 12/4/1237) (Gen. 23) - Marie de Brienne, ep. Baudouin de Courtenay, empereur titulaire de Constantinople
- Alphonse grand chancelier de France ep. Marie de Lusignan, dame de Civray
- Louis prince de Jérusalem, ep. Agnès de Beaumont-au-Maine, dame de Château-Gontier


Jean de Brienne (1225 - 1296) (Gen. 22) épousa en 1251 Jeanne de Châteaudun, dame de Château-du-Loir (ap. 1220 - ?) (Gen. 22) - Blanche de Brienne, dame de Louplande (ap. 1251 - 1302) (1.217.557)

Les armes représentées ci-contre sont celles des rois de Jérusalem
chère Annemarie le blason ou armoirie change souvent en fonction d'un mariage ou une allégeance ou encore un couronnement .

voici son blason de roi de Jérusalem
vous remarquerez la croix en enquerre que portais les rois de Jérusalam fait en l'honneur pour la première fois pour Godefroy de Bouillon chevalier franc et le premier souverain chrétien de Jérusalem, mais qui refusa le titre de roi pour celui, plus humble, d'avoué du Saint-Sépulcre,Fils de sainte Ide d'Ardenne, héritier des ducs de Basse-Lotharingie et d'Eustache II, comte de Boulogne, du royaume de France, Godefroy de Bouillon est un descendant de Charlemagne et, comme son illustre ancêtre, un personnage de légende. Déjà au Moyen Âge il était considéré comme un héros, faisant partie des Neuf Preux.


Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Mer 12 Mai - 09:30 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

merci Edouard, je vais recopier cette généalogie dans le sujet  "la maison de Brienne" qui est dans la même rubriqe "les comtes de Brienne"
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
edouard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Mai - 09:34 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

Sixième Croisade
1 - [1223] Jean de Brienne demande des secours en Europe
Après la conférence tenue en Campanie, le roi Jean de Brienne alla solliciter des secours pour la terre sainte dans les principaux États de l'Europe. Lorsque le roi de Jérusalem arriva en France, les Français pleuraient la mort de Philippe-Auguste. Jean de Brienne assista aux funérailles de son bienfaiteur, qui avait légué, en mourant, trois mille marcs d'argent aux défenseurs de la Palestine. Après avoir rendu les derniers devoirs à Philippe, le roi de Jérusalem passa en Angleterre et en Allemagne, où sa présence et ses discours rappelèrent aux chrétiens les malheurs de la terre sainte.

De son côté, l'empereur Frédéric faisait tous les préparatifs nécessaires pour une expédition qu'il devait diriger en personne. On construisait, par ses ordres, dans tous les ports de la Sicile, des vaisseaux pour le transport des croisés. « Le ciel et la terre, écrivait-il au pape, me sont témoins que je désire de toute mon âme le triomphe des armes chrétiennes, et que je ne néglige rien pour assurer le succès de la sainte expédition ». Dans toutes ses lettres, Frédéric exhortait le souverain pontife à ne rien négliger pour augmenter le nombre des soldats de Jésus-Christ. Devenu tout à coup plus zélé pour la croisade que le pape lui-même, il reprochait à la cour de Rome d'épargner les indulgences et de confier la prédication de la guerre sainte à des orateurs vulgaires ; il conseillait au pape de redoubler d'efforts pour apaiser les querelles entre les princes chrétiens et faire signer la paix aux rois de France et d'Angleterre, afin que la noblesse et le peuple de ces deux royaumes pussent prendre part à la croisade. Frédéric, ne pouvant se rendre en Allemagne, y envoya le grand-maître de l'ordre Teutonique, et le chargea d'exhorter le landgrave de Thuringe, le duc d'Autriche, le roi de Hongrie et les autres princes de l'Empire à faire le serment de combattre les infidèles. Il s'engageait à fournir aux croisés des vaisseaux, des vivres, des armes, et tout ce qui leur serait nécessaire pour l'expédition d'outre-mer. Enfin l'empereur déployait tant d'activité, montrait tant d'ardeur et de zèle, que toute l'attention des chrétiens se portait vers lui, et qu'il était regardé comme l'âme, le mobile et le chef de la sainte entreprise.

Cependant le pape, de son côté, ne négligeait point les intérêts de la croisade : il pressait le départ du duc de Brabant, et promettait quinze mille marcs d'argent au marquis de Montferrat décidé à passer les mers à la tête d'une troupe choisie. Le souverain pontife, qui avait exhorté Philippe-Auguste à se joindre à Frédéric, recommanda aussi les intérêts de Jérusalem à son successeur Louis VIII ; il l'invita à se réconcilier avec le roi d'Angleterre, afin de concourir à l'expédition de terre sainte. Honoré reçut du patriarche d'Alexandrie une curieuse lettre que nous devons reproduire ici, parce qu'elle nous fait connaître la situation des chrétiens d'Orient à cette époque :
Les archevêques, les évêques, les prêtres, clercs, et généralement tous les chrétiens qui sont en Egypte, adressent à Votre Sainteté leurs supplications mêlées de soupirs et de larmes... Nous n'osons point avoir des chevaux dans nos maisons, ni porter nos morts à travers la ville avec la croix ; si une église chrétienne vient à tomber par quelque accident, nous n'osons point la réédifier d'aucune manière. Depuis quatorze ans, chaque chrétien d'Égypte paie le « djéziéh », que les Latins appellent « tribut », et qui est d'un besant d'or et de quatorze karoubas ; s'il est pauvre, on le jette en prison, et il ne peut en sortir qu'en acquittant tout le tribut. Les chrétiens sont en si grand nombre en Egypte, que, chaque année, il faut payer au trésor du sultan dix mille besants sarrasins d'or, monnaie de Babylone. Que vous dire de plus, lorsque les chrétiens sont employés aux ouvrages les plus avilissants et les plus bas, même à nettoyer les places de la ville, ce qui fait la honte de toute la chrétienté ? On ne doit point vous rappeler dans quel état de ruine, de désolation et d'abandon, demeure Jérusalem, élevée au rang des villes. Le monde entier connaît ce qui s'est passé à Damiette et ce qui s'y est fait ; il ne faut point consigner dans des lettres ce qui est honteux à dire.

Ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous. Venez, et délivrez-nous, notre père spirituel. De même que les saints attendaient, avant la venue du Christ, la rédemption et la délivrance des hommes par le fils de Dieu, ainsi nous soupirons après l'arrivée de votre fils l'empereur. On ne doit point oublier, mais il faut au contraire bien se rappeler la conduite que doit suivre l'empereur lorsqu'il viendra. Voici la voie à tenir pour arriver sain et sauf et sans dommage, avec l'agrément de Dieu. Que les galères et les vaisseaux (galeœ et naves), quels qu'ils soient, entrent par la branche du Nil qui débouche à Rosette, et jettent l'ancre près d'une ville, située dans une île du fleuve, nommée Foha. En agissant ainsi, on obtiendra, Dieu le permettant, toute la terre d'Egypte, sans éprouver de désastre. Le bras de Rosette est profond et large ; l'île indiquée abonde en toutes sortes de biens, ainsi que le porteur des présentes, homme fidèle et l'un de nos familiers, pourra vous le dire; nous vous l'avons envoyé, parce que nous connaissons sa prudence et sa sagesse à cet égard. L'événement le plus déplorable arrivé en Egypte par la conquête de Damiette, et qui tourne au déshonneur du christianisme, c'est que cent cinquante églises ont été détruites : par celui qui vit dans les siècles, je ne mens point dans ce récit. Que votre main triomphe des ennemis du Christ ! Les Sarrasins, appelés « molana », c'est-à-dire seigneurs, qui occupaient l'Egypte avant Saladin, supplient et conjurent. Votre Sainteté, par le nom de Dieu, de vous hâter d'envoyer celui que vous nous destinez, parce que la terre d'Egypte est à vous.


Revenir en haut
edouard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 12 Mai - 09:43 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

KINGS DE E. JERUSALEM 1210-1225 (Comtes de Brienne)
JEAN 1210-1225, 1225-1228 ISABELLE
Jean de Brienne, Fils de ERARD [II] de Brienne et sa femme Agnès de Montfaucon ([1170-1175] -27 mars 1237)».Johan de Briene"Est désigné comme le frère de Gauthier de Brienne par Guillaume de Tyr (Continuateur), après que son frère Guillaume[297]».Gualterius vient Brene«Biens donnés à Beaulieu (Aube) par une charte datée 1194 avec le consentement de"Willelmi eius et fratrum Johannis"[298]. La Chronique de noms Albéric de Trois-Fontaines "eiusdem Frater Iohannis comitis [Galteri comitis Briennensis"Lors de l'enregistrement qu'il a réussi en tant que comte de Brienne, après la mort de son frère[299]».Johannes vient Brene«Biens donnés à Basse-Fontaine par une charte datée avril 1210[300]. Son premier mariage a été arrangé par Philippe II roi de France, qui lui donna une dot de 40.000 livres d'argent, une somme qui a été égalé par le pape Innocent III[301]. Il débarqua à Acre le 13 septembre 1210, était marié à sa première femme, le lendemain, et fut couronné le 3 octobre 1210 à Tyr Le roi Jean de Jérusalem par le patriarche Albert de Jérusalem[302]».Iohannes ... Latinorum Ierusalem rex Décimus et vient Brena et domina Maria uxor mea Regina«Biens donnés à l'église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem par une charte datée du 1 juillet 1211[303]. Il a conservé le bailiship du royaume de Jérusalem après la mort de sa première femme[304], Nominalement au nom de sa fille. Après un long siège, et avec l'aide des armées occidentales qui faisaient partie de la cinquième croisade, Damiette en Egypte a été capturé le 5 novembre 1219 et a ajouté au territoire du royaume de Jérusalem[305]. Jean quitté la croisade en février 1220, l'intention de se rendre en Arménie pour réclamer le trône au nom de sa seconde épouse après la mort de son père, mais comme elle et leur fils nouveau-né est mort avant, il s'embarqua pour la Cilicie, il n'avait plus aucun droit et abandonné le voyage[306]. Il est rentré à la cinquième croisade 6 juillet 1221, qui s'est déroulée au mois de mars encore en Egypte, mais a dû rebrousser chemin et retourner Damiette le 8 septembre 1221[307]. Après la nomination d'Eudes de Montbéliard comme régent, le roi Jean d'Acre a navigué à l'automne 1222, pour trouver un mari convenable pour sa fille. Il a accepté de son mariage avec Frédéric II roi d'Allemagne, à condition qu'il continue comme régent de Jérusalem pour la vie. Son beau-fils est revenu sur la promesse immédiatement après le mariage, se déclarant roi de Jérusalem[308]. Il a été nommé régent de l'empire latin de Constantinople, par un accord à Pérouse en avril 1229, et a été couronné JEAN empereur de Constantinople à son arrivée dans la ville en 1231. La Chronique d'Albéric de Trois-Fontaines enregistre le décès en 1237 à Constantinople de "Rex Iohannes"[309].

Tout d'abord m (Tyr 1210) La reine Marie de Jérusalem, Fille de CORRADO Marchese di Monferrato et sa troisième épouse Isabelle reine de Jérusalem (1192 à 1212 Tyr été). Guillaume de Tyr (Continuateur) son nom et sa filiation précise[310]. Un continuateur des documents Caffaro la mort en 1192 de "Conrado marchionis Montidferrati«Quitter»uxore sua pregnante, ex quo nata HNE unica filia Maria"[311], Ce qui indique que Maria a dû naître en été 1192, donc après le second mariage de sa mère. Elle était connue comme "la Marquise", de rang de son père[312]. Son mariage a été arrangé par Philippe II roi de France, qui donna à son mari une dot de 40.000 livres d'argent, une somme qui a été égalé par le pape Innocent III[313]. Elle a été couronnée avec son mari le 3 octobre 1210 à Tyr[314]. Guillaume de Tyr (Continuateur) enregistre sa mort en couches dans les deux années de son mariage[315].

m d'autre part([23/30] avril 1214) RITA [] Stephanie de l'Arménie, Fille de Léon I er roi d'Arménie et sa première épouse Isabelle --- (après 1195-juin 1220). Guillaume de Tyr (Continuateur) les noms, elle et son père lors de l'enregistrement de son mariage, en précisant qu'elle était la fille de son premier mariage[316]. L' Chronique du Royaume de la Petite Arménie des noms de Sempad gendarme "Encore UNE fille en bas âge ... Ritha"La fille de Léon de son premier mariage, attestant qu'elle a été élevée par sa grand-mère paternelle[317]. Sparapet Smbat Chronique documents qui "King Lewon donna sa fille Rita au roi de Jérusalem"Dans [le 27 janvier 1214/26 janvier 1215][318]».Léo ... Rex Armenie«Biens accordés aux Chevaliers Hospitaliers, avec le consentement de"domini Rupini principis Antiochie ... nepotis et Heredis mei«Par une charte datée du 23 avril 1214, et a déclaré avoir reçu un prêt de la Hospitaliers par une charte datée du même jour, deux documents précisant qu'ils faisaient partie du régime pour le mariage de"Élie mee»Et«REGI Iherosolimitano"[319]. Elle revendique le trône à la mort de son père, qui avait quitté le royaume d'Arménie auprès de sa demi-sœur. Son mari a quitté la cinquième croisade en février 1220 l'intention de se rendre en Arménie à la presse sa demande, mais comme elle et leur bébé fils est mort avant, il s'embarqua pour la Cilicie, il abandonna le voyage[320].

Troisièmement m (Toledo 1224) Infante Doña Bérengère de Castille et León, Fille de Don Alfonso IX roi de León et sa seconde épouse, Infante Doña Bérengère de Castille (1204-Constantinople Constantinople fraise 12 avril 1237,). La Chronique d'Albéric de Trois-Fontaines se réfère à la femme de "Rex Ierusalem Iohannes"La fille de"Bérengère»Et«REGI Legionensi id est régi Galicie»Et dans un passage des dossiers plus tard, le mariage de"Rex Iohannes Ierosolimitanus»Et«Régis filia Gallicie, sororem Fernandi de Castella», Mais ni le lieu est-elle appelée[321]. Le Chronique de Guillaume de Nangis enregistre le mariage en 1223 de "le roi de Castille ... sa Sœur Bérengère, la nièce de Blanche Reine de France»Et«Jean roi de Jérusalem"[322]. "Jehan Le Roy fiuz Jehan de Jherusalem, Bouteillier de France«Masses en place pour"nostre pere le roy Jehan de Jherusalem et empereur de Costantinoble ... et madame Jadis Berangiere renommée SA nostre simple»Dans l'église de St Paul, Paris par une charte datée octobre 1294[323]. La nécrologie des documents Maubuisson la mort "II, APR Id"De"Bérengère Imperatrix Constantinopolitane"[324].

Jean King Et sa première femme avait un enfant:

1. ISABELLE [] Yolande de Jérusalem (1211-Andria, Bari le 25 avril ou le 5 mai 1228, fraise cathédrale de Bari). Guillaume de Tyr (Continuateur) enregistre la naissance et la filiation des "Ysabel"[325]. La Chronique de noms Albéric de Trois-Fontaines "Rex Iohannes suam filiam Ysabel», Documents de son mariage avec"Imperatori Frederici»Et en précisant qu'il est ainsi devenu roi de Jérusalem[326]. Selon Runciman[327], Elle a été nommée Yolande dans "Chroniques de l'Ouest», mais ces dernières n'ont pas été identifiées jusqu'à présent. Elle a été couronnée La reine Isabelle de Jérusalem lors des journées de Tyr après son mariage par procuration, et s'embarqua à Acre en [août / septembre] 1225 pour son mariage[328]. Après son mariage, son mari gardait isolée dans son harem à Palerme[329]. Elle est morte en couches. m (Par procuration Acre août 1225, la cathédrale de Brindisi le 9 novembre 1225) comme sa seconde épouse, L'empereur Frédéric II, Roi d'Allemagne, Fils de l'empereur Henri VI [] Hohenstaufen et son épouse Constanza de la Sicile (Iesi, Ancône le 26 décembre 1194-Castel Fiorentino près de Lucera, Foggia, de dysenterie le 13 décembre 1250, bur 25 février 1251 La Cathédrale de Palerme). Il s'est déclaré Le roi Frédéric de Jérusalem à Brindisi le 9 novembre 1225. Il a remplacé Eudes de Montbéliard comme régent de Jérusalem avec Thomas d'Aquino comte d'Acerra en 1226[330]. Il partit de Brindisi le 8 septembre 1227 à Jérusalem, mais tomba malade à Otrante, où Louis IV de Thuringe Landgraf a été mis à terre et a reporté son voyage, alors qu'il récupérés[331]. Il s'embarqua de nouveau à Brindisi le 28 juin 1228, bien que sa seconde femme avait entre-temps mise en doute mort de son titre au royaume de Jérusalem, Et a atterri à Chypre en juillet 1228[332]. Il a quitté Chypre pour Acre le 3 septembre 1228, et après de longues négociations ont signé un traité de dix ans de paix avec le sultan al-Kamil 18 février 1229 en vertu de laquelle la ville de Jérusalem a été retourné au royaume de Jérusalem[333]. Il fit son entrée à Jérusalem cérémonie le 17 mars 1229, et se fait couronner roi le lendemain dans l'église du Saint-Sépulcre, avant le départ vers l'Europe de Acre le 1 mai 1229 après la nomination d'Eudes de Montbéliard comme connétable de Jérusalem et Balian de Sidon Garnier et l'allemand comme baillis[334].

Jean King Et sa seconde femme avait un enfant:

2. JEAN (1216 à 1220). La principale source qui confirme sa filiation n'a pas encore été identifiés. Prince héritier de l'Arménie.

Jean King Et sa troisième femme a eu quatre enfants:

3. MARIE de Brienne ([1225], en Italie après le 5 mai 1275, fraise Assise). La Chronique d'Albéric de Trois-Fontaines enregistre le mariage de "Rex... Greco Iohannes super ... filiam suam Mariam»Et«Balduini iuveni ... filius comitis Petri"[335]. Son mariage a été décidé en même temps que son père fut nommé régent pour son mari. m (Contrat de Pérouse le 19 avril 1229, en personne, 1234) BAUDOUIN II empereur de Constantinople, Fils de Pierre empereur de Constantinople, seigneur de Courtenay et de sa seconde épouse Yolande de Flandre marquise de Namur (Constantinople [fin 1217/early 1218]-Naples 1273 après 15 Oct, fraise Barletta Cathédrale).

4. ALPHONSE de Brienne dit-d'Acre (-Tunis le 25 août 1270, bur Saint-Denis). Le Chronique de Guillaume de Nangis dossiers en 1244 que Jean empereur de Constantinople envoya "SES trios fils, Alphonse, Jean et Louis, enfants Encore"À Louis IX, roi de France[336]. Il succède comme comte d'Eu, par droit de sa femme.

- Comtes d'UE.

5. LOUIS de Brienne dit-d'Acre (-après le 1 septembre 1297). Le Chronique de Guillaume de Nangis dossiers en 1244 que Jean empereur de Constantinople envoya "SES trios fils, Alphonse, Jean et Louis, enfants Encore"À Louis IX, roi de France[337]. Il succéda comme vicomte de Beaumont-au-Maine, par droit de sa femme.

- Vicomtes de Beaumont-au-Maine.

6. JEAN de Brienne dit-d'Acre (-1296). Le Chronique de Guillaume de Nangis dossiers en 1244 que Jean empereur de Constantinople envoya "SES trios fils, Alphonse, Jean et Louis, enfants Encore"À Louis IX, roi de France[338]. "Jehan Le Roy fiuz Jehan de Jherusalem, Bouteillier de France«Masses en place pour"nostre pere le roy Jehan de Jherusalem et empereur de Costantinoble ... et madame Jadis Berangiere renommée SA nostre simple»Dans l'église de St Paul, Paris par une charte datée octobre 1294[339]. Bouteiller de France. Tout d'abord m ([1251-1252]) MARIE de Coucy, Veuve de Alexander King II d'Écosse, Fille d'Enguerrand [III] seigneur de Coucy et sa troisième épouse Marie de Montmirail (Bur Newbottle, Ecosse). Elle est nommée par Matthieu de Paris, qui a également les noms de son père quand il enregistre son (premier) mariage[340]. La Chronique d'Albéric de Trois-Fontaines enregistre le mariage en 1239 de "Ingelrannus de coci ... filiam suam»Et«REGI Scotie Alexandro"[341]. Elle est retournée à la France le 29 septembre 1251 après la mort de son mari[342]. La principale source qui confirme son second mariage n'a pas encore été identifiés. m d'autre part comme son second mari, JEANNE de Châteaudun, Veuve de Comte Jean de Montfort, Fille de Geoffroy [VI] Vicomte de Châteaudun et de sa seconde épouse Clémence des Roches. La principale source qui confirme sa filiation et deux mariages n'a pas encore été identifiés. Dame de Château-du-Loir 1265. Jean et sa seconde femme avait un enfant:

a) BLANCHE de Brienne . La principale source qui confirme sa filiation et le mariage n'a pas encore été identifiés. Dame de Loupelande. m ([1266]) GUILLAUME de Fiennes, Fils de ---.


Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Mer 12 Mai - 12:00 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

merci de tout coeur, cher Edouard, de ces renseignements et de cette page d'histoire qui enrichi le forum et l'histoire des Brienne
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
woehlmichelle
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2010
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 13 Mai - 09:52 (2010)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

Merci aussi de ma part Edouard, il y a bien longtemps, je suis allée en Grèce, et nous avons visité une chapelle pas trop loin de Athène mais je ne sais plus ou, et j'ai vu une tombe ou était inscrit "Jean De Brienne" A cette époque, je ne savais rien sur cette famille et ça m'a fait tout drôle de voir mon nom aussi loin! J'ai regardé les diapositives prises à ce voyage, mais il n'y a rien sur cette tombe, dommage!

Revenir en haut
cdmproduction@gmail.com
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Jan - 13:09 (2012)    Sujet du message: TASSIN JEAN BAPTISTE MARIE BRIENNE (de) Jeanne-Pierre Répondre en citant

Bonjour
Je suis une descendante des conetables de France de la famille Tassin de Pesmes mariée à Jeanne-Pierre De Brienne de lignée d'Agnes dite la sanguinaire du cote de ma grand mere maternelle.
Very Happy  et je suis fiere des actes de noblesse d'épée de mon ailleule qui sauva les terres qu'on lui avait confiée.
Ma grand-mere avait l'habitude de me dire que son grand pere était Conte.
J'ai grandi en Nouvelle Calédonie bien loin de mes racines et de mes origines.
http://cdmproduction.blogspot.com
http://cdmlivre.blogspot.com
http://cdmpeintures2011.blogspot.com
http://cdmpeintures2012.blogspot.com
http://corinnemaurydossierdepresse.blogspot.com


L'écoute de tous mes albums sur
www.zaploop.com
Corinne MAURY


Revenir en haut
cdmproduction@gmail.com
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 2 Jan - 13:12 (2012)    Sujet du message: CORINNE MAURY Répondre en citant

PS/Tassin jean baptiste née à pesmes mariée à Brienne (de) Jeanne-pierre Smile

Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Lun 2 Jan - 13:24 (2012)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

bonjour
on aimerait en savoir un peu plus sur cet ancêtre, par exemple sa date de naissance, ????
et savoir ou se trouve votre arbre en ligne
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
Annemarie
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 689

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 07:59 (2013)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire Répondre en citant

pas de réponse


en tous cas il y a à Pesmes un Tassin Jean
et une Brienne Jeanne Pierre
mais ils n'étaient pas mariés ensembles Smile


j'ai tenté d'avoir des renseignements supplémentaires aujourd'hui
mais je suis largée
_________________
descendante de Jean-Baptiste de Pesmes


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:53 (2017)    Sujet du message: 2-Jean de BRIENNE....Roi de Jérusalem...un destin peu ordinaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La grande FAMILLE des BRIENNE Index du Forum -> 1-la grande famille des BRIENNE: entrez, cette porte est grande ouverte ->
CONTEXTE historique, géographique de nos familles BRIENNE
-> les COMTES de Brienne
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Top 10 | Top 50

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com